Mandataire Indépendante en Immobilier.

L’idée de faire de l’immobilier mon métier me poursuit depuis plusieurs années.

C’est fait !! On s’est lancés sur Belfort il y a un peu plus d’un an !!

Notre mot d’ordre est de replacer l’Humain au premier plan de nos préoccupations.

Acheter une maison, un appartement, est souvent le projet d’une vie et a besoin d’être mûrement réfléchi. On n’achète pas une maison comme un cadeau de Noël ou un vêtement sur un coup de tête ou un coup de cœur. Et puis, la législation, la fiscalité, les données financières d’une copropriété, sont autant d’informations qu’il est de plus en plus difficile de comprendre, de maîtriser. Pour l’acquéreur, c’est souvent le parcours du combattant qui a vite fait de vous essorer les plus vaillants.

Vendre une maison, un appartement se fait souvent dans des circonstances émotionnellement chargées : décès, divorce, mutation professionnelle, naissance, mariage… Chaque vendeur est attaché à son bien, d’une manière ou d’une autre. Est-il vraiment objectif quand il décide de valoriser son bien sur le marché ? L’acquéreur sera pourtant sans pitié !!

Nous nous affichons donc comme des facilitateurs de projets de vie. Nous mettons un point d’honneur à accompagner nos vendeurs ET nos acquéreurs dans leur projet. Nous faisons parfois figure de méchants. Parce que concrètement les choses se passent rarement comme on l’avait espéré, et il nous faut souvent ramener nos clients à la triste réalité du marché.

Je travaille en couple avec mon mari. Nous avons des compétences complémentaires et nous formons un binôme solide, pour plus d’efficacité au service de nos clients.

Belges, tous les deux, j’ai un parcours d’étude classique entre comptabilité et droit d’un niveau BTS (graduats en Belgique). Mon mari a des compétences en communication et publicité.

Je crois que j’ai toujours voulu être chef d’entreprise. Mais j’ai fait mes armes au sein d’entreprises internationales, d’abord en Belgique, et puis en France, avant de décider de me lancer.

Mes premières tentatives, la précédente crise aidant, se sont soldées par deux échecs, sous couvert d’un projet d’ouverture d’agence traditionnelle, et de l’intégration d’un premier réseau de mandataires il y a quelques années, en pleine zone rurale, où personne ne me connaissait.

J’ai appris de mes échecs et j’apprends encore tous les jours au contact de mes clients. Le métier est en pleine mutation. Aujourd’hui, nous savons ce que nous ne pouvons plus faire, mais ce que devient le métier n’est pas encore clair … Ce qui rend les défis intéressants à relever mais ce qui sème aussi certaines difficultés au quotidien.

Quel que soit notre secteur d’activité, tous les chefs d’entreprises sont confrontés à des problématiques qui se ressemblent. Et à l’instar des grands chefs de groupes, nous nous sentons parfois un peu seuls au monde au sommet de notre tour. Bien entendu, nos activités nous amènent à croiser du monde, à rencontrer des gens, mais par nécessairement à pouvoir partager nos difficultés et nos angoisses. Et si nous ne voulons pas ramener tout ça chez nous, il nous faut des appuis.

Certaines structures d’encadrement professionnel sont dédiées à nous fournir des solutions et à nous conseiller dans notre démarche. Mais nous ne sommes pas encore sur le même pied d’égalité.

Ce que je trouve au club

Au sein du club des eLLes de la création, nous échangeons sur des thèmes qui nous concernent. Nous avons des profils très différents et des préoccupations pourtant si semblables. Nous n’avons pas de rapport hiérarchique, ni de relation de client à fournisseur, ni d’assujetti à administration. Nous sommes juste des femmes, chef(fes) d’entreprises. Nous représentons une minorité en France, avec une dynamique particulière, des préoccupations spécifiques, et on se retrouve une fois par mois au moins autour de ces thèmes qui nous rapprochent.

Il y a les débutantes, les spécialistes, les expertes. Il y a les timides, les bouts en train, les amicales. Il y a les surbookées, les zens, les reines de l’organisation et les artistes. Mais toutes sans exceptions sont motivées par la même envie de créer, et de se réaliser dans une activité professionnelle plus ou moins audacieuse. Ce patchwork de personnalités et de projets est ce qui nous enrichi et nous apporte le plus. Les métiers ont tendance à s’organiser en corporations. Rien ne nous rapproche moins que cette définition. Nos différences et notre richesse ne pourraient souffrir aucune étiquette. Alors, j’ai bien du mal à nous définir. J’ai aussi du mal à définir ce que je viens chercher exactement, parce que j’espère aussi apporter au groupe.

Si, peut-être je pense qu’à terme, quand je me sentirai bien intégrée dans le groupe, puisque je suis une petite nouvelle dans le Club, j’espère y trouver un soutien. Parce que nous avons tous en commun d’avoir besoin d’être comprises et d’avoir besoin de développer son réseau professionnel pour porter nos activités respectives. Nous avons besoin d’être reconnues dans nos activités. Et à plusieurs, nous serons plus fortes !!

http://www.immo-reseau.com/tous-les-biens-de-delporte.html

vbdelporte@immo-reseau.com

https://www.facebook.com/immoreseaubelfort/?ref=bookmarks

https://www.facebook.com/veronique.delporte.pro